Il n'est pas toujours facile de choisir son futur bien, surtout quand on ne sait pas dans quel secteur on souhaite s'installer. Par conséquent, il est important de prendre une décision en fonction de vos propres besoins, priorités et opportunités, surtout en ce qui concerne la famille.

Conditions

La première façon de savoir où vous habitez est de faire une liste des besoins : de combien de pièces avez-vous besoin? A quelle distance du travail aimerions-nous nous installer? Y a-t-il des écoles à proximité? L'offre de transport en commun et les principaux axes routiers de la région sont-ils une option de déplacement intéressante?

En fonction du nombre d'enfants dans la famille et de leur âge, le choix du logement change car on souhaite généralement que chacun ait sa propre chambre, surtout à l'adolescence. De plus, de nombreuses familles préfèrent que les écoles soient accessibles à pied. À leur tour, la distance du travail et la possibilité de se rendre au travail auront un impact direct sur la vie familiale, car chaque minute passée sur la route réduit le temps passé avec la famille.

Priorités

Différentes municipalités peuvent répondre à des besoins différents, mais toutes n'offriront pas les mêmes opportunités. Par conséquent, il est parfois nécessaire de prioriser certains aspects plus que d'autres. Par exemple, si l'éloignement du travail et des écoles est important, certains préféreront tout de même déménager pour profiter de plus d'espace à moindre coût. D'autres, en revanche, voudront se rapprocher des grands centres pour avoir accès à plus de commerces et de services, parfois à quelques minutes à pied de la maison.

La ville est un milieu de vie. Alors que certains aiment l'ambiance animée de Montréal et de certaines banlieues, d'autres préfèrent le calme d'une petite commune et préfèrent donc acheter une maison à Sainte-Sophie plutôt qu'un appartement dans Rosemont.

Capacités

Enfin, il est important de considérer ses possibilités. De nombreuses familles préfèrent quitter Montréal pour acheter une maison plus spacieuse et moins chère en banlieue. Cependant, il faut aussi tenir compte du fait que vivre en banlieue nécessite souvent l'achat d'une deuxième voiture et que les transports en commun offrent parfois des services limités, surtout si vous devez vous déplacer à des heures irrégulières ou vers des destinations autres que le centre-ville de Montréal.

La plupart des gens préfèrent acheter une maison neuve et moderne car elle est au goût du jour et nécessite moins d'entretien. Par contre, les gens qui n'ont pas peur de mettre la main sur l'argent peuvent trouver préférable d'acheter une propriété existante plus ancienne, comme une maison de ville à Fabreville, et de la rénover pour augmenter sa valeur, d'autant plus que certaines villes comme Laval et Montréal offrent des programmes d'aide à l'accession à la propriété et à la rénovation pour redonner vie aux vieux quartiers.