De plus en plus de ménages contractent des emprunts pour concrétiser leur projet immobilier. C'est même devenu monnaie courante en France, où le nombre de personnes endettées ne cesse d'augmenter. Mais force est de constater que leurs recherches se concentrent actuellement principalement sur les taux d'intérêt bas sur l'immobilier. Ils veulent en quelque sorte réduire le coût du prêt. Cependant, divers paramètres doivent être pris en compte pour parvenir à cette réduction, tels que les surcoûts qu'il faut réduire ou mieux supprimer ; mais aussi l'assurance emprunteur, qui doit être moins chère.

Négociabilité du prêt

C'est une mesure qui permet à l'emprunteur de renouveler les termes de son contrat initial lors de la vente de son bien pour en acquérir un nouveau. L'emprunteur n'empruntera alors que le financement excédentaire nécessaire à l'achat de ce dernier bien. Avant de conclure le contrat, vous devrez vérifier que les conditions de la négociabilité du prêt y sont précisées, toutes les banques ne proposant pas une telle clause. Il n'y aura pas de frais de pénalité pour remboursement anticipé. Le site de Credifin vous aide à mieux voir les choses.

Remboursement anticipé

Les banques exigent le paiement de pénalités en cas de remboursement anticipé, d'achat d'un logement ou lorsque l'emprunteur quitte la région. Le montant de ces pénalités ne pourra excéder 6 mois d'intérêts sur le capital remboursé et ne pourra excéder 3% du capital restant dû.

Souscription à une assurance de prêt immobilier auprès d'une autre compagnie d'assurance

L'assurance emprunteur est une commission qui pèse sur le coût total du prêt immobilier. Il est désormais possible de souscrire une autre assurance que votre banque : il s'agit d'une délégation d'assurance de prêt immobilier. Ce processus permet à l'emprunteur de profiter des conditions attractives du prêt immobilier.

Négociation des frais de dossier

Vous pouvez négocier des frais de dossier si votre dossier n'a pas été difficile à monter et n'a nécessité que quelques rendez-vous. Si vous faites appel à un courtier, vous payez les frais de dossier sans rien payer à la banque.

D'autres coûts

Un prêt hypothécaire génère des frais supplémentaires qu'il faut prendre en compte avant la signature du contrat. Les frais supplémentaires sont des services supplémentaires offerts par votre conseiller financier. L'intérêt pour ces services peut réduire votre hypothèque.

Rachat de crédit

Avant de vous lancer, vous devez vous renseigner si cette opération est rentable. Les conditions de remboursement sont telles que la différence entre votre taux d'intérêt actuel et votre proposition de rachat doit être inférieure à 0,5 %, votre prêt est dans le tiers supérieur et vous avez plus de 100 000 € à rembourser.

Montrez au banquier un bon profil

Pour être sûr d'obtenir un crédit immobilier dans les meilleures conditions, vous devez avoir un bon dossier. La banque n'accordera pas de prêt à une personne dont le profil ne lui correspond pas en termes de capacité de remboursement

Une caution plutôt qu'une hypothèque

Je préfère une caution à une hypothèque. Il existe des sociétés de garantie qui peuvent garantir le remboursement de vos prêts

Frais de notaire

Ces frais sont négociés sur compromis de vente ou promesse de vente. Vous devez alors vous assurer de ne rembourser que le strict minimum pour réduire le coût de votre prêt hypothécaire.

Prêt à taux fixe

Le prêt vous oblige sur le long terme. L'emprunteur préfère s'en tenir à un prêt à taux fixe car le taux d'intérêt ne fluctue pas tout au long de la période de remboursement.