Même s'il ne s'agit pas de votre première demande de prêt, il vous sera très difficile de calculer la mensualité à verser à l'institution financière prêteuse. Et pourtant, avant de commencer à demander un prêt, il est plus sûr de connaître (au moins une approximation) votre mensualité hypothécaire. Pour vous aider à déterminer sereinement le montant de votre remboursement, voici quelques conseils et techniques utilisés par les professionnels du crédit.

1- Ayez une vision claire de votre trésorerie

Afin de connaître vos mensualités, vous devez connaître à fond votre flux de trésorerie régulier. En effet, pour le calcul de la mensualité hypothécaire, les institutions financières se baseront sur toutes les sources de revenus de votre ménage. Il faut cependant veiller à ne pas fausser les comptes, seuls les revenus cohérents seront pris en compte dans les calculs.

2- Connaissez vos dépenses fixes

Tout comme votre flux de trésorerie mensuel, vous devez également tenir compte de vos dépenses fixes. Quelles sont ces dépenses récurrentes? Nourriture, frais de scolarité des enfants, impôts, factures, etc. Les sorties d'argent pouvant être assez nombreuses, une estimation doit être faite au plus juste. Si vous avez des prêts en cours, vous devez les inclure dans vos dépenses récurrentes. Nous en reparlerons en détail dans le point suivant.

3-Calculer l'indice d'entêtement

Vous avez déjà des crédits en cours? Le calcul de votre mensualité dépendra sûrement des mensualités que vous payez déjà. Rassemblez tous vos crédits en cours (conso, auto ou autre) et calculez vos mensualités en cours. Pour vous assurer une belle vie et une bonne capacité de remboursement, votre institution financière choisie collectera toutes les mensualités et s'assurera que votre mensualité hypothécaire n'augmente pas ces valeurs à plus de 33% de vos revenus actuels. Bien sûr, toutes les banques auront leur technique, mais celle-ci est la plus adoptée.

4- Tenir compte de la durée du prêt

Les banques proposent généralement plusieurs conditions de remboursement de prêt. Selon la date choisie, la mensualité peut varier. Par exemple, le montant mensuel d'un prêt hypothécaire de 5 ans ne sera pas le même que le montant mensuel d'un prêt hypothécaire de 25 ans. Vous devez tout de même comprendre que prolonger la durée de votre prêt hypothécaire peut vous coûter cher. En effet, plus la durée de remboursement est longue, plus les taux augmenteront le montant total de remboursement.

5- Passez par le simulateur de mensualité

Il existe désormais des outils permettant de connaître le taux de sa mensualité en quelques clics. Tenant compte de la plupart des critères pris en compte par les banques, ces dernières sont en mesure d'estimer avec précision le montant des mensualités à verser en fonction de votre situation, de vos revenus et de vos dépenses régulières.