Diagnostiqueur immobilier

Avant qu’un bien immobilier soit vendu ou puisse être mis en location, des diagnostics doivent être effectués. Les règlementations en vigueur exigent que ces contrôles soient faits par un spécialiste, dont le diagnostiqueur immobilier. Ces examens visent également à informer l’acquéreur du bien immobilier sur la viabilité de son acquisition. À quoi consiste donc ce métier et quelles formations faut-il suivre pour l’exercer ?

Qu’est-ce qu’un diagnostiqueur immobilier ?

Le diagnostiqueur immobilier doit effectuer des analyses, doit faire des évaluations et délivre à la fin un dossier de diagnostic technique. En l’absence de ce document, les entrepreneurs ne peuvent vendre un bien immobilier, le faire louer ou de le mettre en contrat de copropriété. Le professionnel s’occupe donc d’évaluer les risques environnementaux, sanitaires qui peuvent survenir. Pour réaliser sa prestation, il utilise des matériels spécifiques comme un appareil à fluorescence X qui lui sert à mesurer la présence de plomb. Il utilise aussi d’autres équipements pour détecter les risques naturels et technologiques. Il vérifie l’état des installations électriques et des installations de gaz et recherche les termites. Ses missions concernent également à orienter le client sur le respect des normes de mesure des espaces d’habitations et de leurs annexes. Ces consignes touchent en particulier les annexes mentionnées dans la loi de Carrez comme les vérandas, les placards, les greniers aménagés, les mezzanines. Le diagnostiqueur immobilier travaille en étroite collaboration avec les architectes, les agences, les notaires et les syndics.

Qui peut devenir diagnostiqueur immobilier ?

Pour pouvoir exercer le métier de diagnostiqueur immobilier, il faut avoir une connaissance approfondie dans le domaine du bâtiment. Une formation est également requise pour qu’une personne puisse travailler en tant que diagnostiqueur immobilier. En effet, le professionnel doit savoir analyser les plans locaux lors du diagnostic technique, et surtout en cas de litige. Il doit également être capable de faire des recommandations aux clients en vue d’apporter des améliorations sur l’état des installations et même d’en estimer le budget de rénovation. Pour qu’il puisse accompagner les clients en termes de diagnostic immobilier, le professionnel doit être doté d’un grand savoir-faire forgé par des années d’expérience. La plupart de ces experts choisissent de travailler au sein d’un cabinet d’expertise, dans une agence immobilière ou encore en indépendant.

Quelles sont les formations requises pour le métier ?

Pour pouvoir exercer le métier de diagnostiqueur immobilier, il faut suivre des formations dans des établissements reconnus et accrédités. Des formateurs agréés se chargent de familiariser le candidat aux règlementations et normes sur le diagnostic immobilier. Les formations privilégient à la fois théorie et pratique. De ce fait, les stagiaires effectuent souvent des applications sur terrain pour parfaire leurs connaissances et maîtriser parfaitement la profession. Les formations concernent les différents types de diagnostic à effectuer avant la mise en vente ou la location d’un bien immobilier.

  • Formation amiante

Le module amiante se traduit par une formation de 4 jours concentrée sur l’étude des risques liés à la présence d’amiante dans les matériaux.

  • Formation termites

Ce type de formation aboutit à une compétence sur la détection de la présence ou non de termites. Il faut savoir que ces animaux dévorent le bois de construction et risquent de ce fait de provoquer l’écroulement des charpentes. La formation dure 3 jours et elle exige des candidats une forte connaissance dans le domaine du bâtiment.

  • Formation Carrez

Le diagnostic selon la loi de Carrez constitue un calcul de la surface privative d’un bâtiment donné. Il ne tient pas compte des surfaces qu’occupent les cloisons, les murs, les cages d’escaliers, ni les marches, ni les fenêtres ou encore les autres parties du logement qui ont une hauteur inférieure à 1,80 m. Cette formation dure seulement une demi-journée et recommande aux candidats une connaissance dans le domaine de la construction.

  • Formation Gaz

La formation Gaz de 4 jours familiarise les étudiants sur le diagnostic des installations dont les tuyauteries, l’état des raccordements ou du système de ventilation.

  • Formation Plomb

Cette formation apprend aux étudiants l’utilisation de l’appareil à fluorescence X. Elle concerne aussi l’étude de la méthodologie de calcul de la présence de Plomb.

  • Formation Diagnostic DPE

Les diagnostiqueurs immobiliers disposant de cette formation peuvent évaluer les performances énergétiques des bâtiments.

  • Formation Électricité

Cette formation concerne l’étude des risques liés aux installations électriques.

Quels sont les certificats requis pour pouvoir exercer la profession ?

Pour pouvoir exercer le métier de diagnostiqueur immobilier, il faut des certifications. Ces dernières s’obtiennent avec un diplôme Bac+2 dans le bâtiment, les professions immobilières ou l’HSE. Il existe plusieurs types de certifications qui s’obtiennent après avoir effectué les diverses formations mentionnées ci-dessus. Il faut tout de même connaître que la durée d’une certification est de 3 mois. Il est donc indispensable de le renouveler passé ce délai.

Comment reconnaître un bon diagnostiqueur immobilier ?

Le diagnostiqueur immobilier doit posséder un excellent sens de la rigueur et d’observation. Il doit également avoir un réel sens commercial pour pouvoir créer sa clientèle. Son professionnalisme doit comporter une qualité de diplomate. Et enfin, un bon diagnostiqueur immobilier est intègre et en bonne condition physique.