Investir dans la pierre est le sanctuaire d'or d'un investisseur français. Néanmoins, il faut être très exigeant. La sélection des propriétés est essentielle à une plus grande rentabilité. Optez-vous pour un studio à Paris ou préférez-vous un grand appartement?

Studio à Paris : forte rentabilité locative

Le studio parisien affiche une rentabilité allant de 3,6% à 7,2% au compteur. En effet, dans le secteur locatif parisien, les petites surfaces offrent un rendement locatif assez attractif. Les studios sont très prisés et, surtout, ils sont faciles à revendre et à louer. Le prix demandé est bien réduit et les charges de copropriété sont également très modérées. Ils sont calculés en fonction de la superficie du bâtiment. Il y a aussi une forte demande pour la location de studios.

Dans plusieurs villes universitaires, les étudiants et autres universitaires ont du mal à trouver un logement. Dès qu'ils trouvent un toit, ils préfèrent le plus souvent signer des baux à long terme. Notre objectif est d'avoir un toit dès la rentrée prochaine. Certaines catégories de personnes, comme les jeunes ou les travailleurs temporairement mutés, louent des études pour entrer dans la vie active. La demande d'études est très forte dans plusieurs villes françaises.

Il s'agit notamment de Lyon, Paris, Marseille-Aix, Montpellier, Grenoble, Lille, Toulouse, Strasbourg, Bordeaux, Rouen, Nantes, Nice, Nancy, Alsace, Rennes, Haute-Savoie, Doubs et Ain.

Etudes : immobilier à louer

Le studio offre un certain nombre d'avantages pour chaque investisseur dans le secteur immobilier. En plus d'une rentabilité élevée et d'une demande croissante de location, le studio parisien vous donne droit à une fiscalité avantageuse. Il manque également dans le secteur des studios. Un studio bien entretenu est susceptible de prendre de la valeur avec le temps.

La perspective de réaliser des gains en capital à la revente est énorme. Des studios sont proposés à la vente à des prix abordables. Les studios d'une superficie de 20 m2 coûtent environ 80 000 euros au niveau des grandes métropoles régionales. Dans la ville de Paris, vous devez payer 160 000 euros. Les études peuvent coûter jusqu'à 300 000 euros. Il est également plus facile d'obtenir un prêt pour financer des investissements locatifs. Les banques s'appuient sur la capacité de prêt résiduelle d'une dette.

Grandes surfaces : une certaine stabilité

La stabilité est assurée sur de grandes surfaces. Un tel investissement dans l'immobilier à louer offre une rentabilité réduite. Il varie de 3 à 5 % par an. Néanmoins, les locataires qui y sont présents y séjournent longtemps. Ils sont plus fidèles. Ils y vivent avec leurs familles. Les grands espaces séduiront les couples et les familles.

C'est une opportunité d'assurer la sécurité et la stabilité en termes de loyers réguliers. Le faible roulement au niveau du locataire assure des périodes assez longues sans travaux de rénovation interrompus. Le risque de non-paiement est réduit. Il y a aussi beaucoup de demande lors de la revente. De grandes surfaces permettent de trouver un acquéreur qui propose un bon prix.

Pour résumer

Pour les personnes à petit budget, choisir un studio reste le meilleur investissement. Le prix de vente est plus bas et surtout la rentabilité est meilleure. Les studios se louent très rapidement dans les principaux bassins d'emploi et dans les cités étudiantes. Cependant, il est regrettable que le chiffre d'affaires des locataires soit différent des supermarchés. Ce roulement provoque également une dégradation accélérée du bâtiment. Un budget supplémentaire est nécessaire pour la réhabilitation. La perte de rentabilité est également générée par les taux de vacance observés chez les locataires. Afin de faire le meilleur choix d'un appartement, il est nécessaire de trouver une bonne adéquation entre agencement, emplacement et surface.