Comment négocier un rachat de crédit immobilier?

Il est bon de savoir que le nouveau prêt obtenu après le rachat de l'hypothèque servira à rembourser l'ancienne hypothèque. Conformément à la loi du 4 août 1992, l'emprunteur a la possibilité de rembourser le prêt immobilier, à condition qu'il s'agisse d'un remboursement intégral. L'emprunteur devra alors prendre en charge les frais liés à l'acte d'expertise, le nouvel acte notarié de cession de l'hypothèque, la levée de l'hypothèque au premier prêteur. Nous ne pouvons pas non plus oublier toute compensation versée au premier prêteur. Ils peuvent correspondre à un maximum de 3 mois d'intérêts, égaux au prêt initial.

Coûts à considérer

Lorsqu'il s'agit de résilier un crédit immobilier, l'emprunteur doit supporter divers frais qui peuvent peser lourdement sur son budget. Ceux-ci sont :

– une indemnité de déménagement. Il s'agit de l'indemnité due lors du remboursement anticipé du prêt en cours. Cette pénalité peut s'élever à trois mois d'intérêts sur le principal restant dû, – les frais de mainlevée. Acte libératoire désigne un acte notarié dans lequel l'emprunteur réserve la résiliation de l'hypothèque sur son bien. Le notaire demandera aux personnes intéressées de signer le document. Cette annulation coûte entre 500 et 700 €, – frais de dossier. Ils sont imputés sur le montant du prêt. Il faut compter de 200 à 300 € à négocier, – honoraires d'expert. Il s'agit de la rémunération d'un expert chargé d'estimer la valeur du bien dans son état actuel, – les droits d'enregistrement. Un nouveau prêt génère une nouvelle inscription hypothécaire. Le montant indissociable est déterminé en fonction du montant de l'hypothèque et varie de 2 € à 3 000 €.

Faire appel à un courtier hypothécaire

C'est la meilleure solution pour obtenir votre achat hypothécaire. En effet, les banques traditionnelles ne sont pas toujours en mesure d'organiser ce type d'allègement de crédit, qui nécessite un service plus individualisé. Il est plus prudent de faire appel à un courtier pour profiter d'un meilleur taux. D'autant plus qu'il est capable d'accompagner l'emprunteur dans les expertises immobilières et dans les démarches notariales hypothécaires. Dans son secteur, il utilise des informations à jour sur les meilleurs taux actuels du moment. Grâce à son savoir-faire, elle dispose d'une meilleure capacité de négociation avec les établissements bancaires. En outre, le courtier peut réduire les frais hypothécaires ainsi que les frais de remboursement anticipé pour tout prêt en cours qu'un emprunteur est prêt à radier. Sans oublier le fait qu'il rend tous les traitements plus faciles et plus rapides.