Pourquoi réaliser des diagnostics immobiliers?

Le diagnostic immobilier est une étude approfondie de nombreuses caractéristiques d’un bâtiment, plus précisément celle d’une habitation mise en location ou en vente. La réalisation de cette démarche doit obligatoirement être effectuée par un professionnel accrédité et certifié. Le diagnostic permet en effet de garantir la sécurité aussi bien à l’acquéreur qu’au propriétaire. Outre la fiabilité de la transaction immobilière, réaliser un diagnostic immobilier permet aussi de bénéficier de différents avantages considérables notamment sur le plan environnement.

Une formalité réglementaire

Instauré selon la Loi Carrez en 1996, le diagnostic immobilier est une démarche de rigueur dans les étapes d’une transaction à titre immobilière. De ce fait, le propriétaire souhaitant louer ou vendre son habitation doit impérativement fournir deux types de dossiers bien distincts notamment le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) et le Dossier de Diagnostic Technique (DDT). Les dossiers certifient que le propriétaire a réalisé un diagnostic immobilier selon les règlements immobiliers. Pour délivrer ces documents officiels, un professionnel doit effectuer plusieurs études et analyses sur l’état général de la maison. Le DPE doit être fourni lors de l’annonce immobilière. Quant au DDT, ce genre de diagnostic doit être remis au nouveau propriétaire ou locataire au moment de la signature du contrat de location ou contrat de vente. La durée de validité d’un diagnostic immobilier est définie par la Loi. Elle peut durer jusqu’à 10 ans en fonction de l’analyse. À la fin de la date limite réglementaire, le propriétaire du logement doit obligatoirement procéder à un nouveau diagnostic. De différents types de diagnostics immobiliers ont été constitués, selon les normes instaurées par l’État dans le secteur immobilier en France. Ainsi, les diagnostics immobiliers obligatoires à prévoir se portent sur :

  • La localisation de l’habitation
  • La surface du logement
  • L’état général des installations
  • Les différents équipements énergétiques
  • L’âge légal de la construction
  • Des analyses supplémentaires doivent également être effectuées selon les caractéristiques du bien immobilier.

Diagnostic immobilier : pour assurer la sécurité du propriétaire ou du locataire

Réaliser les diagnostics immobiliers permet d’assurer la sécurité et la santé des futurs acquéreurs d’un logement que ce soit un nouveau propriétaire ou un locataire. Avant les années 2000, l’amiante et le plomb étaient utilisés en grande quantité dans la construction d’une habitation. Depuis l’instauration des lois en vigueur, ces matériaux ont été formellement interdits d’utilisation pour leur toxicité. Cependant, les biens immobiliers les plus anciens sont susceptibles de présenter encore des traces d’amiante et de plomb dans leurs systèmes d’armatures. La réalisation de diagnostics immobiliers permet alors de détecter la présence éventuelle de ces matières et de prévoir des interventions, si nécessaire. Les diagnostics électricité et gaz informent aussi les futurs locataires ou propriétaires du système d’installation du bien. Ils informent également sur les risques existants. Chaque année, les tableaux électriques ou les chaudières mal entretenues et qui ne sont pas énoncées dans le dossier de diagnostic provoquent de différents accidents domestiques mortels.

Diagnostic immobilier : pour protéger l’environnement

Actuellement, de nombreux pays dans le monde se lancent dans la politique d’un développement durable. Les principaux objectifs sont de conserver l’environnement pour la génération future. Pour la France, dans la mise en place d’un Plan Climat concernant la diminution des diffusions de CO2, elle met en vigueur la loi sur le diagnostic de performance énergétique (DPE). La réalisation de ce diagnostic est obligatoire pour toute forme de transaction immobilière. Ce dossier d’analyse révèle les pertes d’énergie d’un logement et les travaux d’améliorations nécessaires pour mettre en ordre son isolation thermique.
L’État des Risques Naturels, Miniers et Technologiques (ERNMT) est aussi un diagnostic immobilier obligatoire lorsqu’un propriétaire souhaite vendre ou louer son bien. Il informe les nouveaux acquéreurs des risques potentiels entourant le bien.

L’ERNMT informe les futurs habitants des risques :
  • inondations,
  •  mouvements de terrain,
  • avalanche,
  •  effondrements provoqués par des cavités souterraines naturelles ou artificielles

Diagnostic immobilier : Bien connaître son futur bien

Généralement, les diagnostics immobiliers sont des démarches obligatoires. Ils permettent de connaître l’état d’un logement avant de prendre une décision finale, c’est-à-dire acheter ou louer. C’est le cas des diagnostics de l’état parasitaire ou termite qui sont impérativement demandés en fonction de la localisation du logement. Ils permettent aux futurs habitants du bien en question de savoir s’il est infesté de champignons ou de termites. La présence de parasites du bois attaquant les charpentes est également annoncée dans les diagnostics immobiliers. De ce fait, la réalisation des diagnostics immobiliers permet de savoir les différents travaux de rénovation à prévoir. En tout, les diagnostics immobiliers affectent sur :

– la valeur exacte de l’immobilier selon son état général
– le coût des travaux d’entretien
– la viabilité du logement
– la rentabilité de l’investissement immobilier.

Les différents types de diagnostics immobiliers

Il existe de différents diagnostics immobiliers que le propriétaire doit réaliser avant de mettre en vente ou en location son logement. Dans le cas général, les diagnostics immobiliers obligatoires sont :

– Diagnostic Amiante,
– Diagnostic Gaz,
– Diagnostic Electricité,
– Diagnostic Termites,
– Diagnostic Plomb
– le Diagnostic de Performance Énergétique

Les futurs acquéreurs du logement doivent également vérifier un à un ces dossiers de diagnostics immobiliers avant d’investir sur le bien. L’obtention de ces dossiers permet de garantir leurs sécurités une fois installées dans le logement.