Quel est le prix pour d’un diagnostic immobilier en cas de vente ?

Le diagnostic immobilier en France

Lorsque vous cherchez à vendre un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une maison, d’un appartement ou autres, il est nécessaire voire impératif de bien comprendre le diagnostic immobilier et l’enjeu qui en découlera lors de la vente de celui-ci.
Tous les diagnostics qui seront pratiqués sur le bien immobilier concerné seront minutieusement classés dans un seul fichier communément appelé le DDT ou dossier de diagnostics techniques.
A savoir que tous les diagnostics existants ne sont pas obligatoires!
C’est grâce à ces diagnostics que vous pourrez informer ou être informé avec exactitude de la situation dudit bien immobilier.
En effet, vous pourrez ainsi être averti au préalable des risques, des complications et des inconvénients que vous prenez si vous projetez d’acheter le bien de tel propriétaire.

  • détenir des informations préventives comme la présence de matériaux dorénavant interdits comme l’amiante ou le plomb dont l’exposition régulière en cas d’altération du logement sont néfastes et toxiques à long terme pour votre santé
  • être prévenu de l’impact qu’incombe le logement sur l’environnement et savoir si ce dernier est énergivore ou au contraire s’il respecte le contexte environnemental
  • de prendre connaissance des éventuels travaux de gaz ou d’électricité à effectuer afin de ne pas intervenir en urgence au moment fatidique et s’assurer que toutes les installations présentes soient aux normes
  • être conscient de ce que vous encourez si votre future acquisition est prédisposée aux menaces naturelles comme par exemple les inondations et les glissements de terrain ou si elle est localisée sur un emplacement considérée à risques
  • être tenu informé des sources nuisibles comme les termites pour protéger sa future charpente
  • s’assurer des mesures précises de la superficie privative habitable du logement en adéquation totale avec la réalité

Quels sont les différents diagnostics immobiliers que l’on peut trouver et par qui sont-ils dispensés

  • le CREP (Contrat de Risque d’Exposition au Plomb) obligatoire si la délivrance du permis de construire est antérieure au 01/01/1949
  • le diagnostic amiante qui est obligatoire si la délivrance du permis de construire date d’avant le 01/07/1997
  • le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) qui est obligatoire en toutes circonstances
  • le diagnostic d’installation de gaz et le diagnostic d’installation d’électricité qui ne sont obligatoires que pour les installations qui datent de plus de 15 ans
  • le ERNMT (diagnostic d’Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques) de moins de 6 mois qui est obligatoire et qui remplace désormais le ESRIS (diagnostic d’État des Servitudes Risques et d’Information sur les Sols) depuis le 01/01/2018
  • le diagnostic parasitaire ou état parasitaire dont la réalisation est obligatoire depuis le 08/06/1999 et qui dépendra de la commune et du lieu du bien concerné
  • le diagnostic Loi Carrez uniquement obligatoire depuis le 16/12/1996 dans le cadre de la vente d’un bien immobilier en copropriété tel que les appartements
  • le diagnostic assainissement à qui vous devait obligatoirement remettre au SPANC (le Service Public d’Assainissement Non-collectif) du lieu de votre commune la réalisation de ce celui-ci

En France, lors d’un cas de vente d’un bien immobilier plusieurs choix de diagnostics plus ou moins nécessaires et obligatoires s’offrent à vous!
Chacun de ces diagnostics nécessitent d’être réalisés par des diagnostiqueurs certifiés! Et surtout méfiez vous de certains DDT qui sont élaborés par des pseudos diagnostiqueurs. Faites scrupuleusement des vérifications sur les documents.

Calcul et coût de ces différents diagnostics immobilier

Sur quel calculs les diagnostics immobiliers sont-ils basés

Pour calculer convenablement un diagnostic, on se base sur un nombre bien précis de facteurs qui vont être pris en compte, ainsi que la tarification du diagnostiqueur qui va de ce fait également influencer le prix du devis final. C’est pour cette raison que chaque diagnostic possède sa propre fourchette de prix.

Voici les éléments qui vont rentrer en jeu:

  • le diagnostic en lui-même selon la durée et la complexité pour le réaliser
  • Le lieu géographique car les montants des prestations ne seront évidemment pas similaires d’une région à une autre
  • les conditions du logement concerné car la taille de celui-ci va forcément rentrer en compte dans le prix final
  • Les prix du prestataire qui va facturer le diagnostic selon sa propre grille tarifaire

Quels sont les tarifs moyens de ces diagnostics immobilier

  • le CREP (Contrat de Risque d’Exposition au Plomb) dont la fourchette est comprise entre 130 € et 300 €
  • le diagnostic amiante dont la fourchette est comprise entre 80 € et 150 €
  • le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) dont la fourchette est comprise entre 90 € et 200 €
  • le diagnostic d’installation de gaz dont la fourchette est comprise entre 105 € et 150 €
  • le diagnostic d’installation d’électricité dont la fourchette est comprise entre 90 € et 150 €
  • le ERNMT (diagnostic d’Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologique) gratuit en mairie ou tarifé par un prestataire dont la fourchette est comprise entre 15 € et 40 €
  • le diagnostic parasitaire ou état parasitaire dont la fourchette est comprise entre 105 € et 150 €
  • le diagnostic Loi Carrez dont la fourchette est comprise entre 70 € et 150 €
  • le diagnostic assainissement dont la fourchette est comprise entre 100 € et 150 €

Quelles sont les alternatives pour payer moins cher son diagnostic immobilier

La première solution qui s’impose est déjà de bien jauger quel diagnostic est concrètement nécessaire pour le type de bien immobilier que vous mettez en vente.
N’oubliez pas que certains diagnostics ne sont ni nécessaires ni obligatoires selon la date de délivrance du permis de construire, selon la zone géographique et le type d’installation dans le logement.
Ensuite il ne saurait trop vous conseiller de rénover vos installations de gaz et d’électricité dés que ces dernières atteignent les fameux 15 ans d’ancienneté afin de maintenir des installations aux normes et ensuite de faire l’impasse sur ces deux diagnostics au moment de la vente de votre bien.
Dernier point, il ne vous resta plus qu’à vous rapprocher auprès de plusieurs diagnostiqueurs certifiés afin de réaliser vos devis et de choisir le moins cher d’entre eux.

  • Exemple: Vous vivez dans la Haute-Saône et vous désirez vendre votre appartement dont la construction date de 2012 et votre installation électrique à moins de 15 ans. Vous serez donc exempté du diagnostic d’installation électrique ainsi que du CREP et du diagnostic amiante car votre permis de construire est récent et n’est donc pas concerné par l’amiante et le plomb. Vous aurez déjà donc économisé sur au moins 5 diagnostics en sachant que le diagnostic ESRIS est gratuit et que vous n’êtes en aucun cas concerné par la diagnostic état parasitaire.