Devenir propriétaire est un rêve disponible même pour les ménages qui ne disposent pas de revenus ou d’économies suffisants grâce à l’accession à la propriété sociale.

Il appartient aux pouvoirs publics de mettre en place des mécanismes pour compenser le fait que de nombreux profils souhaitent acquérir un bien immobilier mais ne peuvent solliciter un prêt bancaire.

Obtenir un logement social

L’une des alternatives qui s’offrent aux personnes souhaitant devenir propriétaires sans ressources financières suffisantes pour réaliser leurs rêves est le choix du logement social.

Il s’agit simplement d’une propriété HLM qui appartient à un propriétaire communautaire.

Neuf ou ancien, l’acquéreur a alors le choix entre un appartement mis en vente après un bon entretien et rafraîchissement et acheté par l’office HLM depuis plus d’une décennie ou un appartement neuf répondant aux exigences de la loi Duflot en matière de normes de construction. et loyer plafond.

Dans tous les cas, le logement social doit également respecter les exigences légales en matière de performance énergétique.

Respecter les termes et conditions propres à l’acheteur

L’accès social à l’immobilier, c’est aussi des conditions qualifiantes pour la qualité de l’acquéreur. Dès lors, son achat l’oblige à utiliser son bien comme résidence principale ou à le louer à un tarif réglementé à des locataires candidats à un logement social.

Le locataire social peut également demander l’achat du bien qu’il occupe en dehors de toute vente. Elle nécessite également l’accord du maire et du préfet du lieu où se situe le bien, ainsi qu’une expertise initiée par le service du domaine.

Ensuite, la vente s’effectuera au prix de vente, en maintenant les limites inférieure et supérieure d’un maximum de 35 % par rapport à l’évaluation de l’expert.

Enfin, l’achat d’un logement social peut être financé par un prêt sans intérêt.

Choisissez PSLA

Le PSLA ou prêt d’accession au loyer social répond également à la définition de l’accession à la propriété sociale.

Il s’agit d’une opération en deux temps, consistant principalement à être locataire d’un bien immobilier appartenant au propriétaire du logement social pour une durée maximale de 5 ans. Les loyers ainsi payés comprennent alors une partie des économies affectées à l’achat.

Puis, dans un deuxième temps, l’acquéreur se prévaut de la possibilité de confirmer l’achat ou de l’annuler, auquel cas l’office HLM doit trouver un nouvel appartement pour le locataire.

À son tour, l’achat est associé à un prix dégressif à chaque anniversaire et à une exonération de la taxe foncière. Le loyer payé est ensuite converti en frais mensuels d’achat de propriété.