Louer un appartement est un vrai casse-tête, surtout si vous êtes étudiant ou chômeur. En effet, les propriétaires vous rejettent et rejettent votre dossier car ils le jugent "pas assez solide". Les conditions d'obtention d'un bail peuvent être aléatoires, mais dans la plupart des cas font l'objet d'un examen sérieux et rigoureux de la part des agences ou des propriétaires. Dans un premier temps, vous devez avoir un contrat de bail à durée indéterminée, c'est-à-dire un emploi stable avec un revenu fixe et régulier Deuxièmement, vous devez avoir une caution.

C'est la personne qui s'occupera de votre loyer au cas où vous ne l'auriez pas payé. Enfin, vous devez verser une caution locative. Ce dernier est un problème pour de nombreuses personnes qui ne recherchent qu'un toit! Focus sur ces prix propriétaires, parfois à tort, qui sont exorbitants! A cet effet, vous pouvez utiliser le comparateur obligataire suisse : www.cautionloyersuisse. ch

Même sans caution, vous aurez droit à une caution

Vous allez signer un bail immobilier, mais la dernière ligne droite vous semble impossible? Sachez que ce fameux dépôt peut être mis à votre disposition sans débourser une grosse somme. Dans un premier temps, vous avez droit à une garantie bancaire si votre situation le permet. Grâce à cela, il pourra bloquer un montant déterminé sur le compte correspondant à un nombre déterminé de mois à rembourser. Le propriétaire peut activer cette garantie bancaire et récupérer le montant dû si vous n'avez pas payé le loyer. Dans ce cas, vous avez droit à une assurance loyers impayés, qui peut être d'une grande utilité. Des cautions peuvent également être ajoutées à votre liste de mesures conservatoires et de droits de caution, elles peuvent signer un engagement de caution solidaire et payer pour vous si vous ne le faites pas. Enfin, si vous avez moins de 30 ans, vous avez également droit à la caution Visale. Ce dernier couvre les loyers impayés des trois premières années du bail.

Et puis les prix?

Pour vous prémunir des loyers impayés et couvrir adéquatement votre logement, pensez à souscrire une garantie ou une assurance type GLI, PNO ou assurance vacance. Cela dit, ces loyers impayés et garanties logement ont des prix différents.

– La Garantie Visale : est gratuite pour le locataire et le bailleur, mais soumise à des conditions d'éligibilité. – GLI (Garantie Loyers Impayés) : dépend de l'assureur et des garanties choisies. Par exemple, si vous signez un contrat individuel, le prix sera compris entre 2,75% et 4,5% du loyer plus les charges. Sinon, si vous utilisez le contrat groupe, cela vous coûtera moins cher, à savoir entre 1,50% et 3%. – Système Solibail : vous pouvez y souscrire gratuitement. – Assurance PNO : cela dépend aussi de l'assureur et des garanties choisies. La moyenne est de 1,5% du prix du loyer et entre 3,5% et 4% comprend une assurance loyers impayés et une avance sur loyer. – Assurance vacance locative : Après tout, l'AVL dépend de l'assureur, c'est souvent entre 1,2% et 1,5% du loyer.